Les Pepites des Investisseurs Immobiliers

► Sur cet enregistrement, vous allez découvrir des confidences « prises sur le vifs » entre Gilles Grimm, investisseur immobilier et fondateur du « groupe élite » (regroupant 100 membres d’investisseurs qui sont entrés sur la voie de l’investissement immobilier) et Luc Do, marin investisseur immobilier et manager de Radio Victoire.

Dès les premières minutes, Luc et Gilles s'interroge sur les qualités essentielles pour réussir en immobilier, Gilles Grimm mentionne d’emblée le dépassement de soi : un état d’esprit pour aller au-delà de ce que l’on pense. 

Gilles Grimm a commencé sa carrière en tant que militaire dans les sapeurs pompiers de Paris. En étant d’abord dans la position de recevoir des ordres, cela lui permis de structurer son mindset pour apprendre le sens du commandement. Donc, Gilles Grimm a vite acquis cet état d’esprit et a compris que cela devait être amplifié pour investir dans l'immobilier car outre le dépassement de soi même, il est nécessaire de se confronter à l'opinion de son entourage.

En résumé, il définit l’état d’esprit comme une situation intellectuelle, morale et intérieur qui permet d’avoir la motivation nécessaire pour avancer, pour trouver la détermination, la volonté et la ténacité qui va mettre en place pour nous une stratégie, une discipline, pertinence et endurance avec des principes, des valeurs et des constances pour investir. Relisez ce paragraphe pour saisir la profondeur et la signification de chaque mot.

Les mots qui traduisent le mieux l'attitude idéale : Constance, témérité, énergie, audace.

Dès lors, Gilles Grimm vous invite à relever le défi avec force et efficacité pour balayer les donneurs de leçon et suivre son propre chemin. L’investissement devient une compétence pour être maître de son destin.

Si Gilles Grimm devait tout recommencer, il investirait dans de petites surfaces, avec de petits prêts, et des locataires fiables. Gilles mentionne qu'il part du principe qu’ « il vaut mieux être grand chez les petits que petits chez les grands » Donc il mettrait en place un ammat d’achat toujours résonné, fiable et sécurisé afin de ne pas mettre ses oeufs dans le même panier. Ainsi il est préférable selon lui d'accumuler de petits appartements car en cas de problème (non paiement, incendie, fuite d’eau), un pourcentage minîme des revenus seront directement affectés et l'urgence sera moindre. Une fois cette dynamique instaurée et l'expérience acquise, la montée en gamme est plus simple et permet d'accéder à des surfaces plus grandes comme des locaux commerciaux.

Si Gilles devait recommencer, il proposerait plusieurs dossiers à plusieurs banques afin de récolter un maximum de réponses positives et les garderait en réserve pour disposer de plus de logements. Au passage, il souligne l'importance d'entretenir une excellente relation avec le banquier qui joue de son pouvoir de décision pour permettre d'accéder à l'investissement.

La proximité est de mise pour progresser en investissement. La liberté d’action est plus simple en effet lorsque l’on est proche de son bien. La diversification n’intervient que lorsqu’une structure est mise en place et que les actions ont été répétées suffisamment de fois pour gagner en expérience et déléguer.

Aussi, Gilles Grimm rappelle que l'importance d'étendre son patrimoine immobilier à une autre ville ne réside pas dans la diverification. Le mobile, c’est la certitude de trouver un locataire après l'achat. Le candidat idéal pour la location est l'étudiant car ce sont les parents qui sont garants. Lorsqu’il y a des facultés, il y a des demandes.

Le deuxième type de diversification intervient si l'on dispose déjà de sommes conséquentes et que l'on a du déficit foncier à créer. Gilles cite par exemple l'intérêt d'acheter dans une ville historique afin de déduire des impôts et ainsi faciliter l'investissement. La clef ici est de voir plus loin en levant les barrières qui pourraient se poser. Gilles Grimm prends l’exemple de l’achat de monuments historiques. Cela s’inscrit dans une stratégie d’investissement.

Enfin, les appartements de plus grandes surfaces dédiées aux familles représentent une troisième opportunité afin de connaître intimement son marché et d'être certain d'accueillir.

Même si Gilles Grimms disposent désormais d'une équipe, il tient à mener depuis l'avant. Il est le noyau central, le manager et doit rester capable de faire une visite et déterminer quel sera le bon locataire en proposant le dossier adéquat. En connaissant les réponses à ces questions, il peut "défier" en quelques sortes les futurs membres de son équipe afin de les tester pour trouver le partenaire idéal auquel il délèguera ces missions. 

Tel un chat, Gilles Grimm recommande "d'être à l'aguet" en êtant ouvert, prêt à foncer et disponible, notamment en étudiant tout les dossiers. Apprendre de toute situation permet de détecter au fil des dossiers ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. C’est ce qui façonne et crée l’expérience.

Voici 2 habitudes intéressantes à prendre en considération pour réussir en immobilier :

1/ Prendre des initiatives. En sachant que l'on peut être aussi bien une source d'opportunité pour l'agent immobilier que lui dans notre stratégie d'investissement, nous voyons le côté gagnant-gagnant et pouvons nouer des liens sur le long terme.

2/ Aller hors des sentiers battus tout en réfléchissant. Certaines opportunités peuvent être contre-intuitive. Une analyse fine permet de déceler un potentiel en apparence cachée.

Les 2 facteurs qui resteront importants quelque soit la situation sont que les rentrées d'argent soient présentes et que les banques suivent.

Gilles Grimm a fixé son objectif de rentes en fonction des revenus de ses supérieurs dans l'armée. Ce barème l'a inspirée a progressé au fil de ses investissements. L'ambition (quelqu'elle soit) est le moteur de la croissance.

Gilles nous livre au passage quelques erreurs qu'il a commis dans ses investissement et comment il y remédie désormais. La première erreeur est de trop parler, savoir garder le silence pour analyser. Laisser parler les gens, que ce soit le banquier pour récolter des informations sur la logique de fonctionnement. La deuxième erreur peut résider dans le choix du mauvais locataire. car le locataire est le nerf de la vie.

Gilles nous livre enfin quelques pépites de mode d’investissement et de cash-flow (comment rentrer de l'argent rapidement) Retrouvez cet extrait dans cette vidéo :

Voici une sélection des proverbes de stimulation de Gilles Grimm révélés au fil de l'interview 

 « Croire c’est émettre un doute. Il ne faut pas croire, il faut être sûre. » 

« Il n’y a pas de problème, il n’y a que situations auxquels nous trouvons des solutions. ».

« Il vaut mieux être grand chez les petits que petits chez les grands ».

« Tu as le droit de perdre ton chemin, tu n’as pas le droit de perdre la raison d’avancer ».

« Le pas cher coûte très cher. »

« Une somme d'échecs amènent à des succès grandissant. »

► Pour aller plus loin :

www.gillesgrimm.com/ pour vous aider à investir efficacement dans l'immobilier.

Rejoindre le groupe élite de Gilles Grimm et profiter de 30 ans d'expérience en immobilier.

La Page facebook : Rentier millionaire pour suivre l'investisseur immobilier multimillionaire.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article