Invictus

1994. L'élection de Nelson Mandela à la tête de l'Afrique du Sud marque la fin de l'Apartheid. Néanmoins, la nation arc-en-ciel demeure marquée par les inégalités et les rancoeurs, et divisée économiquement et socialement. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Nelson Mandela mise sur le sport et soutient inconditionnellement l'équipe de rugby nationale, menée par François Pienaar, qui va disputer la Coupe du monde organisée par les Sud-Africains. Certain d'aller dans le bon sens, il n'hésite pas à s'opposer à sa propre communauté, qui voit dans les rugbymen le reliquat d'une époque honnie...